Lyne70

Un site utilisant unblog.fr

20 décembre 2015

Bien longtemps

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 12 h 54 min

Voilà  bien longtemps que je n’ai rien écrit ! Je n’ai plus de motivation… Je suis trop souvent toute seule, ça ne me réussit pas… J’ai l’impression de devenir dingue et des idées pas toujours très jolies me traversent l’esprit.

Heureusement, Gérald arrive dans trois jours. Il m’a laissé deux week-ends toute seule et c’est dur ! Même si je sors, même si je trouve à m’occuper. Il y a des moments où ma vie est bien vide. 

Je ne crois pas être faite pour tant de solitude en réalité.

Et mon corps affreux que je vois dans la glace…

Décidément je ne broie que du noir.

30 octobre 2015

TROP DE CHOCOLAT 2

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 18 h 10 min

Encore trop de chocolat ! Chocolat au lait, truffes au chocolat… chocolat fraîcheur… trop de chocolat.

Je n’ose pas monter sur la balance. J’ai peur de ce que je pourrais y découvrir.

Je grignote, je grignote… plus chez ma soeur ? Pas sûr…

Je suis rentrée hier, angoisse de retrouver ce quartier, impression d’être une clandestine par moments parce que je ne m’y sens pas à ma place.

JM. est venu me chercher à la gare, j’étais contente de le voir. Je n’éprouvais plus autant le sentiment d’être toute seule. Parler à quelqu’un ne serait-ce que le temps du trajet jusqu’ici. 

J’ai regardé un DVD, mangé une bricole.

Ce fut un séjour agréable. 

Pas trop inspirée pour écrire…

 

 

20 octobre 2015

TROP DE CHOCOLAT

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 7 h 22 min

J’ai trop mangé de chocolat ce matin, dans mon lit et je ne parviens pas vraiment à le digérer. A vrai dire, je mange trop de chocolat. Mais celui-là est au lait et aux noisettes, et bien plus gras que le chocolat que je mange normalement. En plus, hier soir j’ai fait des crêpes. Trop c’est trop et mon organisme me le dit ce matin !

C’est bien la première fois que je prépare une tisane le matin ! Mais j’en ai besoin pour m’aider à digérer.

Si j’ai tant de mal à digérer, c’est peut-être aussi parce qu’Odile m’a déçue à cause du marché de Noël. Je me suis renseignée auprès de la Chambre des Métiers et il faut avoir un statut… Je ne voulais pas vendre « au noir » sur un stand. Je n’ai pas envie d’avoir des ennuis, j’en ai eu ma part. J’ai donc dit à Odile que je n’y participerai pas. Je m’attendais à ce qu’elle me propose de vendre quelques-unes de mes créations, mais pas du tout. Elle a dit qu’elle squatterait les deux tables et voilà ! Moi je lui aurais proposé… Je suis ainsi ! Donc je n’irai pas la voir aujourd’hui, ni demain d’ailleurs. Je ne peux pas me trouver face à elle avec cela sur le coeur et faire bonne figure.  J’attends peut-être trop des gens !

Aujourd’hui j’irai donc me promener, chercher mon billet de train, déposer le colis. Profiter d’une belle journée d’automne car il devrait faire beau comme hier. De mon lit, je voyais une étoile. Le ciel est donc clair. Hier je suis allée jusqu’à Belfort, marcher autour de la Citadelle. Puis j’ai quelque peu flâné en ville, bu un café. Puis j’ai repris la route. Me suis arrêtée aux étangs pour profiter encore de cette belle journée. Ce matin, j’irai juste au marché et puis à mon rendez-vous. 

 

 

14 octobre 2015

ECRIRE

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 6 h 44 min

Ecrire… un rêve non devenu réalité… il est peut-être trop tard à présent… quoi que !

Ecrire, mettre en scène des personnages, leur donner vie. Inventer des histoires et des lieux, tant d’histoires dorment dans ma tête, et d’autres sont déjà prêtes. 

J’ai rêvé d’un cheval appelé Sultan, d’une plainte déposée auprès des gendarmes, mais je ne sais plus de quoi il s’agissait. Il fut un temps où, au réveil, je décrivais mes rêves dans un carnet. A présent, ils ne sont plus si nettes. Il ne m’en reste que d’étranges bribes. 

Ecrire, et tant de temps perdu. Du temps perdu à regarder en boucle les mêmes films, que je connais par coeur, en tricotant ou non. Mais ces films mettent en scène des catastrophes, des familles et des sauvetages, et je pense que ce n’est pas anodin. 

J’aurais eu besoin que l’on sauve ma famille, que l’on me sauve, que quelqu’un vienne et s’interpose. 

Ecrire, si je pouvais avoir la pêche pour m’y remettre. Mais je n’ai la pêche pour rien, hormis le tricot et d’éventuelles promenades. Je suis très fatiguée, au point de ne pas faire de longue route en voiture pour visiter les villages. J’irais peut-être ailleurs demain. Il y a de beaux villages alentour. 

Ecrire, reprendre toutes mes histoires… le temps qui passe m’effraie, j’ai toujours le sentiment qu’il me reste peu de temps. Comme si un cataclysme devait survenir. Incessamment. Et j’ai peur ! 

J’en ai assez de ne pas avoir les moyens de bouger. Prendre la voiture, aller au hasard, dormir à l’hôtel…. j’adore faire cela. Mais la vie ne m’accorde que peu de moyens. Je suis tout de même allée jusqu’à Montbard fin septembre. J’avais besoin de cela, besoin de revoir ces lieux pour moi enchantés. J’ai marché sur nos chemins, pleurant, le souffle coupé par le manque de Maman. J’étais bien là-bas, j’étais plus motivée pour marcher qu’ici. Mais c’est plus joli qu’ici. La campagne autour de la ville est plus jolie. Et puis ce sont MES chemins, ceux que j’ai parcourus depuis des années, ceux que j’aime ! Ceux qui sont marqués par mes pas, mon histoire, et ta présence Maman. 

Lorsque je rentre dans ce quartier, j’ai l’impression que les gamins vont me jeter des pierres. Parce que je suis grosse ou même pas, peut-être. Pour le sentiment d’étrangeté que j’éprouve dans ce quartier. De ne pas être à ma place et je déteste les cités. Par moments, je me dis que je vais finir ma vie dans ce HLM… c’est terrible comme pensée. C’est pourquoi je me nourris de films en boucle parfois, pour masquer la réalité. 

Je me voyais dans une maison, faisant des confitures, cultivant un jardin. Rêvant, installée sur une chaise longue à l’ombre d’un arbre. Un coin de verdure à moi me manque terriblement. Quand il fait beau, et que je n’ai pas envie de sortir, j’aimerais bien juste franchir une porte fenêtre et trouver ce coin de verdure. Je m’installerais avec une couette et un oreiller sur cette chaise longue, un bouquin dans les mains, ou bien je m’endormirais. Le feuillage de l’arbre filtrerait les rayons du soleil. Je serais bien. J’avais cela à Créteil, et c’est bien la seule chose que je regrette. Ce coin de cour où je passais de bons moments, faisant de la tapisserie, lisant, ou faisant la sieste. Comme j’y étais bien !

Je rêve que Gérald et moi louions une maison. Mais encore une fois, nous manquons de moyens.

Voilà bien longtemps que je n’avais rien écrit dans ce blog… C’est mon journal intime. J’aurais plaisir à tout relire un jour….

8 septembre 2015

Bien longtemps

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 12 h 41 min

Voilà bien longtemps que je n’ai rien écrit. Il ne subsitera de cet été trop chaud que ces quelques lignes. 

Cet été trop chaud ne m’a inspiré que peu de balades. J’allais très souvent aux étangs de la Saline, avec ou sans pique-nique. J’y trouvais un peu de fraîcheur et la paix. Je ne pouvais pas rester dans cet appartement, ce quartier sans sortir. J’avais besoin d’un air qui bien souvent, manquait. Mais au moins j’étais dehors.

J’ai beaucoup tricoté, regardé des vidéos. Je ne sais pourquoi, je regarde bien souvent les mêmes. J’en aime les histoires, les personnages, les effets spéciaux aussi.

J’ai encore trop mangé ces jours-ci, trop mangé de crêpes. Je n’ai jamais atteint ce poids de malheur ! A quand la paix avec la nourriture ?

Voilà, l’été s’en va à pas légers. L’air sent déjà l’automne. Les températures ont baissé et les matins sont frais. Les soirées ne sont plus aussi chaudes. L’été s’en va… les feuillages vont jaunir, roussir, puis les arbres vont pleurer leurs feuilles. Un autre automne, un autre hiver…

Maman je pense toujours à toi. Tout ce temps à vivre sans toi. Je t’aime.

 

5 août 2015

BESOIN D’ESPACE

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 13 h 40 min

J’ai tant besoin d’espace ! J’aurais besoin d’un jardinet, pas un jardin potager, mais un jardin d’agrément. Avec une chaise longue. Ainsi je pourrais m’y réfugier, déjeuner dehors le matin… passer de bons moments. 

Je suis coincée dans ce quartier. Il me faut prendre la voiture si je veux aller jusqu’aux étangs, trouver un lieu tranquille pour profiter de l’été à l’extérieur. Et bien souvent, je n’ai pas le courage de le faire. Alors je reste ici. 

J’envie les gens qui possèdent ce genre de jardin. 

Je voudrais quitter ce quartier, persuader Gérald d’aller ailleurs aussi. Je ne m’y sens pas en sécurité, il s’y passe parfois des évènements marquants. Et j’ai tant besoin de paix…

27 juillet 2015

BESOIN D’EVASION

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 12 h 08 min

J’ai tant aimé écrire, mais pour l’heure c’est difficile ! Je suis tellement épuisée que je ne parviens pas à écrire bien longtemps, à tricoter ou faire quoi que ce soit… Comme un manque de concentration ? Une sorte d’écoeurement me saisit, j’ai tant BESOIN de partir en vacances, de changer d’air, de quitter ce quartier.

J’ai besoin d’EVASION !

Mais le sprinter est en panne et nous ne pourrons pas, Gérald et moi-même, partir pour quelques jours et dormir dans cette camionnette comme nous l’avons déjà fait. Je serai obligée de rester soit à Marly soit à Limeil. Quelle guigne de ne pas avoir de véhicule !

Je n’ai pas forcément envie de rester à Limeil une dizaine de jours. Que faire là-bas ? Aurais-je le courage d’aller jusqu’à Paris, de prendre le bus et le métro ? Je ne sais pas…

Je rêve d’Angleterre, des falaises de Douvres !

Je rêve des Châteaux de la Loire !

Et bien entendu je rêve de ma campagne qui me manque à un tel point… que j’en souffre presque physiquement !

Je rêve de remonter le temps… de retrouver ce pan de ma vie d’avant, d’avant que Maman chérie ne disparaisse !

Déprime… Ecoeurement… Dégoût ! Oui j’ai besoin d’EVASION !

16 juillet 2015

Pas de titre particulier

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 8 h 01 min

Voici longtemps que je n’ai pas blogué, moi qui m’étais promis d’écrire quotidiennement, de tenir ce journal à jour.

Parmi toutes les choses qui me posent problème, il y a mon poids. Et je ne sais pas comment m’y prendre pour moins manger de chocolat, de crêpes. Vous me direz que je n’ai qu’à ne pas faire de crêpes ! Rien de plus facile n’est-ce pas ? Sauf quand l’idée même de manger des crêpes ou du chocolat s’insinue dans mon esprit, le prend en otage, l’emplit totalement, l’obsède carrément. 

Pourtant je dois maigrir, il y va non seulement de ma santé, mais aussi de mon bien-être moral. Je me sentirais mieux d’habiter un corps plus svelte. Allez on essaie SERIEUSEMENT ? Okay, relevons le défi.

Autre chose ? oui, cette douleur à mon pied droit, comme un tendon trop tendu justement. J’ai du mal à marcher du coup. Moi qui ai besoin d’une grande promenade. Il y a bien longtemps que je ne suis pas allée du côté de Froideterre. Mais les grands arbres m’impressionnent encore. 

J’espère que ce n’est rien de grave… cette douleur ! Et qu’elle va s’en aller comme elle est venue. 

Et toujours cette maudite chaleur qui nous englue… 

 

 

4 juillet 2015

la chaleur

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 13 h 38 min

Voilà bien longtemps qu’il n’a pas fait si chaud. 27 degrés dans la cuisine !  A l’extérieur on étouffe. 

J’essaie de sortir un maximum. Heureusement j’ai la voiture. Sans cela je serais contrainte de me déplacer à vélo. Je le ferais…mais j’aurais peur de tomber malade.

Je rêve plus que jamais d’une petite maison avec un jardin, et une piscine, même une toute petite piscine dans laquelle je pourrais me glisser et me rafraîchir. 

Je ne supporte pas trop de rester dans l’appartement. Je me sens enfermée. J’éprouve comme de l’ennui. J’aurais besoin d’aller marcher en réalité. Mais là ce n’est pas vraiment possible, même avec un chapeau. 

 

1 juillet 2015

Beau week-end

Classé dans : Non classé — lyne70 @ 8 h 56 min

C’était un beau week-end sur la côte normande. Ma soeur a loué un bungalow dans un camping. Quel bonheur de s’installer sur la terrasse pour boire un verre, pour déjeûner, pour profiter de l’ombre de cet arbre !

Promenade les pieds dans l’eau, les pieds dans la vase aussi. Chaussures couvertes de boue… Marcher au pied des falaises crayeuses, marcher prudemment sur la plage de galets qui roulent sur les pas, des milliers de galets façonnés par la mer ! Des galets qui résultent des éboulements de la falaise, pierres concassées et polies par l’eau salée. 

La mer à marée basse nous livre des coquillages et de petits crabes, des pierres qui se découvrent, futur galets… usées par son va et vient incessant, par cette friction éternelle ! La mer à marée basse et cette odeur particulière… A l’horizon le ciel rejoint la mer, c’était beau !

Ramener des souvenirs, de belles images, des sensations… et rêver de ne pas rentrer, de ne pas retrouver la vie quotidienne ! 

 

123
 

Mon espace bien être |
Aquayogazen |
L'Univers des possibles |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sleevejess
| Objectif15
| Meditations29